• Comment et pourquoi utiliser les balises Opengraph ?
  • Facebook balise opengraph

En 2010, le réseau social Facebook a lancé le protocole Open Graph, une technologie de structuration des données sémantiques, à l’image du Dublin Core ou encore du RDFa. Depuis, ce dernier appartient au mouvement Open Web.

Dans cet article, je vous propose de revenir sur les objectifs de l’open graph de Facebook ainsi que sur son impact sur le SEO.

Qu’est-ce que l’Open Graph ?

Open Graph Protocol a pour objectif de faciliter les interactions entre le célèbre réseau social et les sites Internet. Grâce à lui, n’importe quelle page web peut devenir un objet enrichi au sein du graphe social de Facebook.

Par exemple, si un webmaster intègre le bouton “J’aime” sur son site Internet et qu’il optimise ses méta tags en respectant les règles de l’Opengraph, il se produit le phénomène suivant lorsqu’un internaute clique sur ce bouton : dans le fil d’actualités de Facebook ainsi que dans son profil, il sera indiqué que l’internaute aime cette page du site Internet.

Mais quel est donc l’impact de cette fonctionnalité ? L’Open Graph de Facebook permet tout simplement d’augmenter la viralisation et les partages des contenus sur le réseau social depuis un site tiers. C’est intéressant, car Facebook est un réseau social sur lequel les internautes passent beaucoup de temps au quotidien : plus une information est visible dans le fil d’actualités, plus celle-ci peut être partagée. A condition bien évidemment que le contenu soit pertinent pour l’internaute.

Quel est son impact en SEO ?

Officiellement, L’Opengraph n’a pas d’impact sur le SEO. Cependant, les réseaux sociaux sont une excellente source de trafic. Si vos contenus sont plus visibles sur Facebook, ils seront beaucoup plus partagés. Ce qui vous permettra d’obtenir un bien meilleur taux de clic et donc une hausse du trafic et des conversions. Un indicateur pertinent dont Google peut tenir compte. L’impact sur le SEO est donc plutôt indirect.

Quelles balises intégrer sur votre site Internet ?

Intégrer les méta tags de l’Open Graph vous permettra de définir quelles informations vous voulez rendre visible sur le réseau social lorsque vous partagez un contenu. Si vous ne les définissez pas, c’est Facebook qui choisira pour vous et les informations affichées ne seront pas forcément optimales pour inviter au clic et au partage.

Pour mettre en place l’Open Graph Protocol sur votre site Internet, rien de plus simple. Commencez par intégrer la mention suivante à votre code HTML :

<html xmlns:og="http://ogp.me/ns#"/>

Ensuite, entre les balises Head, précisez les 4 méta property obligatoires, à savoir :

<head /> <meta property="og:title" content="Titre de l’article" class="code2" />
<meta property="og:type" content="Type de contenu" />
<meta property="og:url" content="URL canonique" />
<meta property="og:image" content="URL de votre vignette" />
<head />

Il en existe d’autres, qui ne sont pas obligatoires, mais qui peuvent être pertinentes. Par exemple og:video si vous souhaitez mettre en avant une vidéo présente sur votre page web. Avant de mettre en place les méta property, sur votre site Internet, prenez donc le temps de réfléchir à celles qui sont indispensables pour votre activité et définissez aussi comment les utiliser au mieux. Par exemple, pour un site e-commerce, il peut être intéressant de taguer chaque produit.

A noter que si vous souhaitez analyser et débuguer vos pages intégrant l’Open Graph, il vous suffit d’utiliser l’outil de debug mis à la disposition par Facebook for developers.